Études supérieures aux USA

Foire aux Questions — Études universitaires aux USA

Avant de se lancer dans des études via "Go Campus", il convient de s'informer le mieux possible sur les détails de ce programme. Cette "FAQ" a été conçue par l'équipe de Calvin-Thomas de manière à répondre à la plupart vos questions. Si l'une d'elles reste sans réponse, n'hésitez à nous contacter, notre équipe sera heureuse de vous répondre.

SYSTEME UNIVERSITAIRE AMÉRICAIN

Quels sont les diplômes américains ?

Après deux ans d’études, on peut obtenir un "Associate’s Degree".
Après quatre années d’études, on peut obtenir un "Bachelor’s Degree".
Après l’obtention d’un "Bachelors’ degree", on peut étudier deux années supplémentaires afin d’obtenir un "Master’s degree".

Quel diplôme suivent en majorité les étudiants de Calvin-Thomas ?

Les participants au programme suivent en majorité des études pour obtenir un Bachelor’s degree.

Comment s’organise l’obtention d’un "Bachelor" ?

Afin d’obtenir un "Bachelor", un étudiant doit obtenir un certain nombre de "Credits".
Environ la moitié de ces Credits doivent être obtenus dans des cours dits "généraux" ("Core Curriculum"). Le but est de former tous les étudiants de façon globale, de s’assurer qu’ils possèdent un tronc commun de connaissances dans un ensemble de domaines (en sciences dures, en sciences humaines, en littérature, en art, en histoire, etc…).
Parallèlement à ce tronc commun, l’étudiant choisit :
> un "Major" (domaine d’études principal ou spécialisation – ex. : business, management, espagnol…), dans lequel il doit obtenir également un certain nombre de Credits.
> un ou plusieurs « Minor » (domaine d’études minoritaires ou secondaires), dans lesquels il doit obtenir également un certain nombre de Credits.
Les deux premières années d’études sont principalement consacrées à la formation générale. En général, plus l’étudiant avance dans ses études, plus il consacre de temps à son Major (sa spécialité). Mais il peut déjà entamer sa formation (et suivre quelques cours / crédits) dans sa spécialité (major) dès sa première année.
À savoir :
> Dans certains cas l’étudiant peut choisir deux majors ;
> Aux Etats-Unis, il est possible de commencer ses études en août ou en janvier, les deux semestres étant totalement indépendants.
> Certaines universités proposent même des semestres d’études pendant les mois d’été.

Qu’est-ce-qu’un certificate ?

Certaines universités proposent également des "Certificates" qui permettent aux étudiants d’obtenir un diplôme sur une durée d’étude courte (souvent un an), dans un domaine très précis ("Hotel Management" par exemple). Il s’agit de diplômes professionnalisants qui permettent aux étudiants d’entrer directement dans le monde du travail.

FONCTIONNEMENT DU PROGRAMME

D’où viennent les bourses d’études ?

Les universités américaines sont financées par différentes sources : les "fondateurs", anciens élèves de l’université et entreprises locales effectuent des dons privés ; et selon les cas, l’état peut également faire des dons. Ces différentes donations font fonctionner l’université et permettent les investissements sur le campus mais également la mise en place d’un fonds de bourse dont le montant doit être versé aux étudiants (Américains et internationaux) sous peine de voir se réduire les donations l’année suivante.

Quelle est la date de rentrée ?

La date de rentrée varie selon les universités et les états (plutôt dans les états du sud en général) mais s’étale sur le mois d’août pour le semestre de "Fall".
Le gros avantage des États-Unis est de proposer une deuxième rentrée en janvier (semestre de "Spring"). Cette rentrée est totalement indépendante de celle d’août.

Pourquoi les universités souhaitent-elles accueillir des étudiants étrangers ?

Les universités ont tout intérêt à diversifier la population étudiante de leur campus, en acceptant notamment des étudiants internationaux. Cette démarche leur permet de créer une dynamique culturelle et intellectuelle et de bénéficier d’une meilleure image afin d’attirer ensuite un public plus large.
Le pourcentage d’étudiants étrangers sur un campus est de plus souvent un critère utilisé pour constituer les classements des meilleures universités du pays.
Le gouvernement américain favorise par ailleurs la venue d’étudiants étrangers. D’une part parce qu’il est persuadé que ces étudiants sont les meilleurs ambassadeurs des États-Unis, et d’autre part pour sélectionner voire conserver les meilleurs éléments (« fuite des cerveaux »).

Pourquoi les universités passent-elles par Calvin-Thomas et Go Campus pour sélectionner les candidats ?

La plupart des universités américaines n’ont pas les moyens d’effectuer elles-mêmes leur recrutement à l’international (manque de temps, de personnel, de moyens, de savoir-faire…) et ont donc tout intérêt à faire appel à des organismes comme Calvin-Thomas afin de recruter des étudiants Français souhaitant étudier aux États-Unis.

Avec quel type d’université travaille Calvin-Thomas ?

Calvin-Thomas travaille avec des universités de taille moyenne et de bon niveau qui souhaitent accueillir des étudiants étrangers et qui sont prêtes à leur offrir des bourses d’études.

Calvin-Thomas travaille-t-il avec des universités de renom ?

Les universités les plus connues et les mieux cotées (Harvard, MIT, UCLA…) attirent naturellement beaucoup de candidatures et sont extrêmement sélectives dans l’admission de leurs étudiants (qu’ils soient américains ou étrangers). Leur renommée leur permet d’attirer naturellement beaucoup d’excellents étudiants. Leur budget de fonctionnement (très élevé) leur permet également de pouvoir effectuer une sélection des étudiants étrangers dans leur pays directement. Ces universités ne font donc pas partie du réseau de Calvin-Thomas .
Pour les candidats ayant un excellent dossier et de gros moyens financiers, Calvin-Thomas peut tout de même accompagner les participants dans leurs démarches auprès de certains établissements.

Les bourses d'études que vous proposez viennent-elles d'universités publiques ou privées ?

Des deux.
À savoir, les universités privées sont souvent plus petites que les universités publiques.

Les universités privées sont-elles plus chères que les universités publiques ?

Les universités privées sont souvent plus chères que les universités publiques, mais elles disposent de plus de moyens et donc ont la capacité d'offrir des bourses d'études plus importantes. Il y a donc un paradoxe, l'université privée, plus chère au départ, peut s'avérer moins chère pour un étudiant étranger qui disposera d'une bourse d'études plus importante.

Quel est le profil type d’une université partenaire de Calvin-Thomas ?

Il n’existe pas de profil type car chaque université est différente à de nombreux niveaux : taille du campus, nombre d’étudiants, domaines d’études, prix (avec et sans la bourse), localisation géographique…
La liste de bourse de 9 propositions communiquée à chaque étudiant comportera donc des universités différentes les unes des autres et permettra à ce dernier de faire un choix en fonction des critères qu’il juge les plus importants.

Comment les bourses d’études sont-elles attribuées  ?

Chaque université a des critères de recrutement et un mode d’attribution des bourses qui lui est propre : étudiants d’une certaine nationalité, féminins plutôt que masculins, souhaitant se spécialiser dans tel domaine d’étude, ayant déjà effectué une partie de leurs études dans leur pays d’origine ou pas…
Chaque université définit également ses critères d’admission (niveau au TOEFL ou à d’autres tests, moyenne des notes minimum…). Au-delà des capacités académiques des candidats, les universités sont également à la recherche des candidats souhaitant et pouvant s’investir dans la vie du campus, des candidats socialement actifs qui par leur comportement apportent quelque chose à l’établissement.

Les bourses sont-elles attribuées selon des critères de revenus  ?

Les universités ne prennent pas en compte le revenu ou la situation sociale du candidat étranger, ni ceux de sa famille. La façon dont la bourse est attribuée est donc très différente de celle en place dans le système français !

Comment se calcule le coût des études aux USA, via Go Campus ?

Il faut différencier la première année d’études des autres :
> Première année = Frais de sélection (80 euros) + frais de placement (1 990 euros — sauf IEP : 790 euros) + frais de visa (environ 300 euros) + coût de la scolarité – montant de la bourse d’études.
> Années suivantes = Coût de la scolarité – bourse d’études.

Quel est le coût moyen d'une année d'études après l'obtention d'une bourse ?

Le coût moyen d’une année scolaire (cours, logement et repas compris et bourse déduite) s’élève à 15 000 $ en moyenne. Les montants des années scolaires varient beaucoup (entre 12 000 $ et 26 000$).

Quels sont les frais qui restent à la charge du participant Go Campus   ?

Une fois les frais de Calvin-Thomas et les frais de l’universités payés, vous devez prévoir de payer l’assurance médicale, les livres, le billet d’avion aller-retour, votre argent de poche et également les frais de visa (déplacement à l’ambassade, frais de SEVIS, mandat compte).

Au moment de l’inscription, est-on en mesure de déterminer précisément le coût des études aux USA ?

Non, dans la mesure où ce coût est lié aux propositions de bourses et au choix final que l’étudiant fera (quelle université et quelle bourse).

À quel moment est–on en mesure de déterminer avec précision le coût annuel des études ?

Dès la communication de la liste d’universités (et de bourses d’études associées), l’étudiant peut établir le coût avec précision. Le calcul est d’autant plus fiable que le coût des études intègre l’hébergement et la nourriture en pension complète.

Pendant combien de temps la bourse d’études est-elle valable ?

La bourse d’études est renouvelable pour toute la durée du cycle (4 ans pour un "Bachelor" et 2 ans pour un "Master") à condition d’obtenir des résultats scolaires satisfaisants.
Par contre, l’étudiant ne paie qu’une seule fois le service à Calvin-Thomas .

Qui décide du renouvellement de la bourse d'études ?

L’université est souveraine dans ce domaine. Jusqu’à ce jour, toutes les bourses d’études des étudiants Go Campus ont été reconduites.

Est-il possible de demander à intégrer une université en particulier ?

Si l’université en question fait déjà partie du réseau de Go Campus , il est possible de présenter votre dossier d’inscription à cette université, mais sans garantie que celle-ci puisse vous accepter et vous proposer une bourse d’études.

Est-il possible à Calvin-Thomas de négocier la bourse d'études d'un candidat s'il a déjà engagé un dossier auprès d'une université américaine ?

Si vous avez déjà complété un dossier d'admission dans une université américaine Calvin-Thomas n'a pas la possibilité de négocier une bourse d'études dans cette université.

Le participant peut-il avoir des préférences géographiques  ?

Nous demandons aux étudiants d’être flexibles car toutes les universités ne sont pas forcément accessibles et/ou profitables à tous les étudiants (domaines d’études, coût final, taille du campus). Restreindre le champ de recherche risquerait de limiter les possibilités de placement et de nuire à la viabilité du projet.
Cela dit,  le participant peut dans son dossier préciser s’il a une préférence géographique, ce qui permettra à Calvin-Thomas et Go Campus d’en tenir compte lors de l’émission des propositions de bourses.

Où sont situées les universités partenaires de Go Campus ?

Go Campus a des universités partenaires dans plus d’une vingtaine d’états américains, situés sur les côtes (Pennsylvanie, Maine, Californie, Washington State...) mais surtout dans le Midwest (Minnesota, Iowa, Kansas, Kentucky...). Ces destinations souvent méconnues sont une occasion unique de découvrir le vrai visage des Etats-Unis. Les universités situées dans ces états offrent souvent des bourses d’études plus importantes et des coûts de scolarité plus bas.

NIVEAU D’ANGLAIS

Faut-il avoir un excellent niveau d’anglais pour pouvoir partir  ?

Non. Le programme est ouvert à tous les candidats. Cependant, avant de pouvoir commencer les cours dans le domaine d’études choisi, il faut pouvoir attester d’un niveau d’anglais minimum et donc passer un test d’aptitude attestant de votre niveau (TOEFL ou IELTS).
Les candidats Go Campus peuvent également envisager d'effectuer une période de cours en Angleterre, en Irlande par le biais de notre programme  Isilangue ,  afin se remettre  à niveau avant de passer le TOEFL ou de mieux préparer leur départ ( début de session possible toutes les semaines, test de niveau à l'arrivée,  départ rapide - dossier à finaliser au plus tard 2 semaines avant le départ, et durée variable - minimum 2 semaines, pas de maximum). 

Mon niveau d’anglais est très faible, que dois-je faire ?

Il faudra commencer par un semestre de remise à niveau en anglais (semestre d’ESL : "English as a Second Language"). Pendant ce semestre, vous suivrez des cours d’anglais avec d’autres étudiants étrangers.
Quelquefois, la formation l’ESL peut se faire sur plusieurs semestres.

Suis-je obligé de passer le TOEFL ou l’IELTS  ?

Non, mais si vous ne passez pas l’un de ces tests, vous devrez impérativement commencer par un semestre d’ESL.

Quel est le plus bas score demandé au TOEFL requis pour ne pas avoir à suivre une classe ESL sur place ?

TOEFL Ibt : 61. 

Que se passe-t-il une fois le semestre d’ESL terminé ?

Vous devrez probablement passer le TOEFL à la fin du semestre ESL afin de valider votre niveau d’anglais et de pouvoir commencer vos cours alors les étudiants américains.  

CURSUS

Quelles sont les équivalences qui existent entre la France et les Etats-Unis ?

Il n’existe pas d’équivalences officielles entre les systèmes scolaires français et américains. Les études françaises sont, cela dit, plus facilement reconnues aux Etats-Unis que l’inverse. En effet, les universités américaines valideront en général au moins une grosse partie des crédits français.
Les étudiants qui souhaiteraient faire reconnaître leurs études américaines en France doivent savoir que cette validation reste à la discrétion des universités françaises. Quelques étudiants français ont déjà pu faire valider leur cursus, mais il s’agit souvent de cas particuliers (arrangement avant le départ aux Etats-Unis ou relations privilégiées avec l’école…).

Ne faire qu'un semestre d'études aux USA est-il possible ?

Les universités souhaitent que les étudiants puissent vivre une expérience complète en s’intégrant pendant au moins une année sur place. Il est plus judicieux de rester au moins une année pour l’apprentissage de la langue. Cette année peut être une année complète d’ESL, de cours de Bachelor ou un semestre d’ESL suivi d’un semestre de Bachelor.
Seules les formules Community College et IEP permettent d'effectuer un semestre seulement.

Si un candidat part après avoir effectué 3 années d’études en France, peut-il obtenir le Bachelor aux Etats-Unis ?

Pour qu'un étudiant étranger puisse obtenir un Bachelor américain, il doit avoir étudié au moins deux années aux USA.

Que faut-il pour obtenir un Bachelor ?

Il faut valider 120 crédits qui correspondent à 40 classes (unités de valeurs).
L’étudiant devra valider un certain nombre de classes en "General Education" (cours en sciences, sciences humaines, art…) en plus de ses cours de spécialisation ("Major").

Est-il possible de faire un « double major » ?

Oui, il est possible de se spécialiser dans deux domaines d'études.

Pour un étudiant ayant déjà effectué 2 à 3 ans d’études en France, comment se passera le transfert aux Etats-Unis  ?

L’université américaine validera probablement au moins une partie des cours suivis en France. Il est possible qu’elle demande à l’étudiant de faire certifier ses cours par un organisme agréé (de type WES). Cette procédure est payante (à la charge des étudiants).
Pour obtenir le "Bachelor", l’étudiant français devra prendre des cours lui permettant de valider ses crédits de "General Education" et ses crédits de "Major".

Peut-on faire des études de médecine ou de droit aux USA ?

Il est possible d’effectuer des études de droit ou de médecine aux Etats-Unis mais pas avec le programme Go Campus . En effet, aux Etats-Unis, l’apprentissage de ces matières ne commence qu’après l’obtention d’un bachelor et les bourses de Master’s ne se qualifient pas pour ces domaines d’études.
Seuls les cours de préparation (pre-med ou pre-law) peuvent être suivis dans le cadre du programme Go Campus
Attention, ces diplômes ne seront, de toute façon, pas reconnus en France et ne permettront pas d’exercer ces métiers dans notre pays.

Est-il possible de faire une école de commerce aux États-Unis ?

Il n’existe pas d’école de commerce à proprement dit aux USA. Ce sont les universités qui forment les étudiants au commerce avec des cursus en Business, Marketing, Finance.
Ce sont donc bien les universités qui permettent de suivre un cursus équivalent à celui proposé par les écoles ou les grandes écoles de commerce françaises. La plupart d'entre elles dispensent une formation de haut niveau.

J’ai raté mes concours en France : est-il toujours possible de partir étudier aux USA ?

Si les résultats de vos concours pour intégrer une école française ou une université/BTS... sont négatifs, vous pouvez envisager de partir aux États-Unis au mois de janvier pour entamer votre cursus.
En effet, aux USA, les deux semestres universitaires sont totalement dissociés. En janvier, les étudiants (américains comme étrangers) commencent de nouvelles matières. Les inscriptions pour la rentrée de janvier ont lieu de juillet à octobre.

Peut-on faire le programme Go Campus sans le Bac ?

Oui, il est possible de s’inscrire pour la formule IEP (Intensive English Program) sans le Bac et ainsi vivre pendant au minimum 4 mois sur un campus américain pour y suivre des cours d’anglais.
Les dates de rentrée étant flexibles, Calvin-Thomas peut mettre en place un départ en dehors des dates de rentrées traditionnelles (août/janvier).

ATHLETICS

Quel niveau sportif faut-il avoir pour pouvoir participer au programme dans sa formule Athletic ?

Pour pouvoir participer à cette formule, il faut évoluer au niveau national dans votre discipline sportive (faire partie d’un club de niveau national, ou avoir obtenu récemment des performances individuelles de niveau national).  

MASTER'S DEGREE

Qui peut s’inscrire au programme Master’s degree ?

Les étudiants déjà titulaires d’un Bac + 3 validé ou d'un Bac+4 en France peuvent s’ils le souhaitent effectuer un "Master’s Degree" aux États-Unis. Celui-ci s’effectue en général sur 2 ans.

Qu’est ce qu’un MBA (comparé à un Master’s degree) ?

Le diplôme "MBA" (Master of Business Administration) est un Master’s degree spécialisé en "Administration des affaires". Il est reconnu comme diplôme international. Les diplômés "MBA" sont des étudiants polyvalents en économie, marketing, finance, comptabilité, management, avec une certaine ouverture sur l’international.   

INSCRIPTION / TESTS

Un étudiant peut-il demander une bourse d'études alors qu'il a passé le bac en candidat libre ?

Oui, les universités américaines acceptent les étudiants qui ont passé le bac en candidat libre (homeschool).

Quelles sont les dates limites d’inscription ?

Pour un départ en août pour la rentrée de "Fall", la date limite des inscriptions est généralement le 15 mai.
Pour un départ en janvier pour la rentrée de "Spring", la date limite des inscriptions est généralement le 15 octobre.

Comme se déroule l'inscription pour un étudiant français résidant actuellement à l'étranger ?

Toutes les démarches peuvent se faire par courrier et par téléphone. Cependant, il faudra obligatoirement se déplacer à Paris afin de déposer sa demande de visa.

De quoi se compose le dossier d’inscription ?

Le dossier se compose de fiches d’inscriptions (en français et en anglais), de deux lettres de références (de professeurs ou employeurs), d’un CV, d’une lettre de motivation, d’un certificat médical et de tous les bulletins scolaires (et universitaires le cas échéant) depuis la classe de Seconde.
Une attestation bancaire (preuve de fonds) sera par la suite demandé au participant (lors de l'inscription au sein de l'université. 

Si un candidat a le SAT (test passé par les lycéens américains pour les dossiers d’entrée à l’université américaine), est-ce un "plus" dans son dossier ?

Ce sera effectivement un "plus" dans son dossier. Ce test reste réservé aux personnes ayant déjà un bon niveau d’anglais.
Certaines universités peuvent parfois attribué une bourse complémentaire aux participants ayant un bon résultat à ce test. 

Quels sont les avantages à intégrer une université en janvier ?

Faire sa rentrée universitaire en janvier est tout à fait commun aux USA.
D'une part, les deux semestres sont totalement indépendants : les admissions peuvent donc aussi bien se faire en août qu'en janvier.
D'autre part, l'accueil des étudiants étrangers se fait de la même manière en août et en janvier. Le "Spring Semester" permet d’engager un cursus d’études parfaitement normal, en janvier. Cette flexibilité du système universitaire offre donc 3 avantages majeurs  :
> il permet aux étudiants qui ont besoin d’une remise à niveau en anglais, de suivre cette formation spécifique durant le "Spring Semester" et d’entamer, dès le mois d’août suivant, leur cursus "général" aux USA, dans le domaine d’études choisi ;
> il permet aux étudiants de se mettre à niveau en anglais, de passer le TOEFL entre juillet et octobre en France et de commencer les cours "généraux" dès janvier ;
> il permet d’envisager une réorientation après un début d'études en France et de poursuivre ou de commencer ses études (sans perdre toute son année scolaire). 

QUESTIONS PRATIQUES

L'étudiant étranger est-il obligé de vivre sur le campus ?

Les bourses d'études comprennent le logement et bon nombre d'universités obligent les étudiants à vivre sur le campus. Vivre sur le campus est une expérience unique et très enrichissante qu’il serait dommage de ne pas expérimenter !
À savoir :  afin de se faire une meilleure idée du mode de vie sur le campus, visionnez  nos vidéos

Comment se présentent les chambres des résidences ?

Dans la plupart des cas il y a deux étudiants par chambre, mais en fonction de la superficie de la chambre, il peut y avoir 3 ou 4 étudiants. Les chambres sont toujours meublées (armoire, lit, bureau).

Est-il possible d’avoir une chambre sans colocataire ?

Certaines universités proposent effectivement cette option (mais pas toutes) et cela représente alors un surcoût.

Lorsqu'un étudiant étranger vit sur le campus partage-t-il sa chambre avec un autre étudiant étranger ?

Dans la plupart des cas, il partagera sa chambre avec un autre étudiant étranger. Calvin-Thomas conseille vivement aux étudiants français de partager la chambre avec un étudiant américain ou non-francophone, et ce afin de s’intégrer au mieux et plus rapidement à la vie américaine et de faire de plus gros progrès en anglais.

Les étudiants étrangers peuvent-ils rester sur le campus pendant les vacances ?

Les étudiants peuvent quelquefois rester sur le campus, mais cela représentera alors un surcoût.
Certaines universités peuvent fermer le campus (et donc les résidences) pendant les périodes de vacances. Il arrive même que celles-ci louent les "Dorms" pendant les vacances d’été, il n’est alors  pas possible  aux étudiants de garder leur chambre (et d’y laisser leurs affaires).

Qu’est-ce que le « meal plan » ?

C’est le service de pension complète proposée par la quasi totalité des universités américaines. Sauf exception (rare et clairement spécifiée sur la liste de proposition de bourses), le "Meal plan" est intégré dans le coût des études.
La mise en place du "Meal plan" offre quatre avantages majeurs :
> réduction des coûts ; il faut bien avoir en tête qu’avec un tel « meal plan », l’université américaine propose, organise et intègre au coût des études plus de 700 repas par an (3 repas/jours x 30 jours x 8 mois) !
> qualité des repas (les cafeterias proposent des repas complets et équilibrés) ;
> économie de temps (pour l’organisation des repas : faire les courses, faire la cuisine, nettoyer…).

Peut-on travailler aux USA pendant les études ?

Oui, on peut travailler légalement, sur le campus, pendant ses études, et ce jusqu'à 20 heures par semaine.
Trouver un job est en général assez facile, mais plus facile lors de la deuxième année ou semestre, une fois qu'on connait bien le campus. Les "anciens" sont en général les premiers servis ! Attention cependant, dans certaines universités, les étudiants ESL ne peuvent pas travailler.
Certaines universités imposent aux étudiants de travailler dans le cadre de l’obtention de leur bourse d’étude. Cela est alors précisé sur la liste de bourses.

Combiner job et études est–il raisonnable ?

Oui, dans la mesure où travailler en parallèle de ses études est chose courante aux USA. La plupart des étudiants le font : les professeurs le savent et la vie étudiante est organisée pour cela. Les horaires sont aménagés en conséquence (grande souplesse, possibilité de suivre ses cours en fin de journée…).
Il appartient bien entendu à l’étudiant de mesurer ses disponibilités en fonction de son niveau, de son programme et de ses ambitions.

Calvin-Thomas et son correspondant aux USA aident-ils l’étudiant dans sa recherche d’un job ?

Non, pas directement, sauf si le job est inclus dans le montant de la bourse (mais cela est relativement rare).
Dans la grande majorité des cas, il appartient donc à l’étudiant de faire les démarches lui-même et de s’assurer que l’activité dans laquelle il s’engage est compatible avec son visa, ses études, son niveau de langue.

Après l’obtention de mon diplôme américain, puis-je travailler aux États-Unis ?

Les étudiants ayant obtenu un "Bachelor’s Degree" ou un "Master’s Fegree" peuvent bénéficier d’une extension de visa (OPT : Optional Pratical Training) leur permettant de travailler aux États-Unis à temps plein (et en étant rémunéré) pendant une période allant jusqu’à un an.

Que doit-on payer à l'université, comment, et quand ?

L'étudiant doit régler le coût de l'année universitaire, bourse déduite, chaque semestre par avance (août et janvier). La majorité des universités acceptent les paiements par carte bancaire, virement bancaire, ou bien en espèces.

Est-il possible d’obtenir un prêt pour financer ses études aux États-Unis ?

Oui, il est tout à fait possible de demander un prêt à une banque française pour financer ses études aux États-Unis.

Existe-t-il des possibilités d’aide au financement de son projet en France ?

La région Île-de-France propose, sous certaines conditions, une aide financière aux demandeurs d’emploi qui partent à l’étranger dans le cadre d’une formation. Les participants au programme Go Campus  peuvent donc envisager de bénéficier de cette aide pour financer leur frais d’inscription et de recherche.
Montant de l’aide pour toute la période de mobilité : 500 euros
Condition pour obtenir l’aide :
> Être demandeur d’emploi
> Avoir plus de 18 ans
> Avoir validé une formation par un diplôme d’état (niveau bac minimum)
> Être originaire de la région Île-de-France (ou y être domicilié)
> Effectuer un séjour en adéquation avec son projet professionnel
> Partir à l’étranger pour une formation (1 à 6 mois)
Pour obtenir plus d’informations et déposer un dossier d’aide : Bourse Mobil’Access
Ce dispositif existe également dans d'autres régions ou villes de France. Les conditions peuvent alors varier : Aquitaine, Aix en Provence, Auvergne Bourgogne, Champagne-Ardenne, Franche-Comté, Lorraine, Midi-Pyrénées, Nord Pas de Calais PACA, Pays de la Loire Poitou-Charente, Rhône-Alpes, Vaucluse.

Comment fonctionne la couverture médicale aux USA ?

Il n’existe aucun système de couverture sociale aux USA ; il est donc impératif de s’assurer avant de quitter la France.
Souvent, les universités américaines proposent, voire imposent, une couverture pour leurs étudiants. Calvin-Thomas, par le biais d’ AVI International, propose également une assurance maladie spécialisée pour les séjours de ce type aux États-Unis. Cette assurance couvre également les étudiants pendant leurs séjours courts en France (vacances de Noël…).
Les étudiants ne bénéficient d’une couverture de santé en France que lors de la première année qui suit leur départ de France. Par la suite, il leur est nécessaire de contracter une assurance les couvrant en France ou de s’inscrire à la CFE (Caisse des Français à l’Etranger).

Quel est le coût d'un billet d'avion pour les USA ?

Il faut compter entre 1 000 et 1 400 euros. Il est fortement recommandé de prendre un billet aller/retour pour le coût et faciliter le passage à l'immigration américaine.

Prochaine réunion à Paris le Mercredi 11 janvier 2017 à 17H00. Contact :