Séjours scolaires en immersion

Afrique du Sud

Généralités sur le pays

Le pays vu par Calvin-Thomas — Voir chapitre : Afrique du Sud.

Les formules High School en Afrique du Sud

 

Les familles d'accueil sud-africaines

  • D'une façon générale, les Sud-Africains vénèrent le soleil, les activités d'extérieur, le sport, la musique, les rencontres sociales. Ils sont réputés pour leur hospitalité, leur désir de s'ouvrir et de connaître l'étranger. La religion a une place importante dans la société sud-africaine. Il faut savoir que dans les heures sombres de l'Apartheid, celle-ci a représenté pour la majorité du peuple sud-africain une force importante de résistance.
  • Les participants sont généralement placés dans des familles de classe moyenne, qui vivent dans les environs des grandes villes. Ils ne sont presque jamais placés dans le centre de ces villes.
  • À propos de la sécurité : il faut savoir relativiser et se méfier de l'image "Wild West" de l'Afrique du Sud véhiculée par les médias. L'Afrique du Sud n'est pas un pays où tout est permis. Certaines régions et certains quartiers sont moins sûres que d'autres, mais la sélection des familles (telle qu'elle est effectuée par notre correspondant) tient évidemment compte du contexte et de l'environnement.

Être scolarisé en Afrique du Sud : généralités

  • Le système scolaire sud-africain est inspiré du système scolaire britannique traditionnel. Il en est donc proche : le niveau d'études y est élevé ; l'anglais est la principale matière enseignée (pratiquement tous les cours sont dispensés dans cette langue). Mais d'autres langues ont également leur place : Zulu, Sotho Tswana, Afrikaner... (les étudiants étrangers ont la possibilité de découvrir ces langues durant leur séjour).
  • L’école sud-africaine est axée principalement sur le développement des connaissances. Elle veille à cultver l’esprit critique des élèves. Elle tente d’exploiter le potentiel de chacun et d’apprendre aux élèves à améliorer leurs relations avec les autres, en essayant de tenir compte des différences sociales, économiques, etniques et culturelles.

Rythme scolaire

  • L'année scolaire débute en janvier et s'achève en novembre. Elle est divisée en quatre trimestres. 
  • Les vacances ont lieu en avril, en juillet, en septembre et de décembre à janvier ("Summer holidays" — vacances d’été).
  • Les cours ont lieu du lundi au samedi de 8 h 00 à 14 h 00. Chaque cours dure 35 minutes (cours du matin) ou 30 minutes (cours du début d’après-midi).  L’après-midi est généralement consacrée au sport et aux activités personnelles.
  • À quelques exceptions près, les mêmes cours sont dispensés tous les jours, mais l’ordre des cours varie selon les jours de la semaine.

Matières

  • Mathématiques, sciences, histoire, langues, économie, informatique, business, comptabilité...
  • Il y a, en général, quelques matières obligatoires. Plus l’élève avance dans sa scolarité, moins il doit pratiquer de matières obligatoires et plus on lui offre la possibilité de choisir des options : histoire, géographie, maths, biologie, physique, "Business", "Home economics", art, dessin technique, théâtre, "Speech contest", Comptabilité, "Typing", "Woodwork"...
  • Du 11è au 12è "Grade" — soit durant les deux dernières années de secondaire — l’anglais est obligatoire dans toutes les écoles.
  • Les élèves étrangers sont souvent dispensés de l’étude de l’Afrikaans.

Sport

  • Dans le système éducatif sud-africain, la place du sport est assez importante.
  • Les après-midi sont en général consacrées en partie à la pratique sportive. Il y a cependant d'assez fortes disparités en fonction des écoles et des quartiers (moyens, infrastrucutres).
  • Les sports les plus pratiqués sont : le football, le rugby, l'athlétisme, le water-polo, le squash, le softball (variante du base-ball), le tennis, la natation, le hockey, le cricket...

> Tous les sports cités ci-dessus ne sont pas forcément proposés dans toutes les écoles.
>  La pratique de la plupart de ces disciplines est saisonnière (la période est relativement courte, mais la pratique du sport généralement intense).

Le diplôme

  • Deux fois par an l’élève sud-africain doit passer une série de "Cycle tests". Ces tests sont déterminants pour passer dans la classe supérieure. 
  • La scolarité dans le secondaire se conclut par le passage d’un examen final : le "Matric". Son obtention ouvre les portes de l’université.

Relations et attitudes

  • Tous les élèves sud-africains portent un uniforme et doivent suivre des règles de vie et des règles vestimentaires assez précises. Dans la plupart des écoles, la discipline est assez stricte. Là encore, la Grande-Bretagne a laissé son empreinte. 
  • Les relations entre les étudiants et les professeurs sont basées sur le respect mutuel et le dialogue, mais également sur la discipline et le respect de la hierarchie.
  • Quels que soient le milieu et le type d’école, les relations entre les élèves sont plutôt détendues et agréables.

 

Trimestre Canada Classique : dernières places pour Mars 2017.