Séjours scolaires en immersion

> >
Entretien avec un participant Homeschool

Entretien avec un participant High School, formule Homeschool

Sarah est partie durant l’été aux États-Unis dans le cadre du séjour HIGH SCOOL 80 JOURS en Homeschool.

 

Calvin-Thomas — En quoi consistait ta journée "d’école à la maison" (nombre d’heures de cours, matières étudiées et méthode d’enseignement, etc.) ?
Sarah — Les cours commençaient vers 9 h 30 (ou plus tard les jours où la mère de famille devait travailler). Les cours duraient environ 3 h. Ils commençaient généralement par une prière, puis une lecture des scripts religieux, à laquelle je n’étais cependant pas forcée de participer.
Ensuite on lisait 2 ou 3 chapitres d'un livre, tous ensemble. On étudiait les mathématiques, mais étant donné les différences d'âge et de niveau, chacun avait sa propre fiche d'exercices. Nous avions Histoire ou Science, en alternance, un jour sur deux. Pendant mon séjour on a étudié l’Astronomie.
Un jour sur deux, en alternance également, nous avions Art plastique (peinture...) ou Musique (piano, chant...). Enfin, une fois par semaine, nous avions un travail de recherche à faire, qui portait sur des sujets assez divers. Ma mère d’accueil choisissait librement ce qu'elle voulait enseigner. Tous les enfants travaillaient les mêmes matières.

Calvin-Thomas — Les enfants "Homeschoolers" ont-ils, parallèlement aux activités familiales et aux cours pris en famille, des activités en commun ? Lesquelles ? Selon quelle fréquence les rencontres sont-elles organisées ?
Sarah — Oui, il existe des activités spéciales pour les enfants "Homeschoolers". Si une mère sait faire quelque chose de particulier, elle choisit un jour et une fréquence (1 fois par semaine ou par mois) pour transmettre son savoir aux autres enfants de la communauté. Ma mère d’accueil, par exemple, chantait et jouait très bien du piano, alors elle enseignait ces matières.
J’étais pour ma part en cours de littérature tous les mercredis matin de 10 h à 13 h avec des filles qui avaient entre 14 et 18 ans. Je suivais aussi, tous les vendredis, un cours qui portait sur la vie en général ; on y parlait de l'avenir. Beaucoup d'activités étaient également organisées par l'église. Ces activités s’adressaient à tout le monde, pas seulement aux enfants "homeschoolers".

Calvin-Thomas — Quels sont les points fort de l’école à la maison ? Et ces points faibles ?
Sarah —Pour moi les points forts sont les suivants : une personne a du temps pour répondre à vos questions, les cours sont adaptés à vos capacités, il n’a pas de stress si l'on n'arrive pas à faire quelque chose et les horaires sont flexibles.
Les points faibles : comme tous les enfants apprennent les mêmes choses, dans les familles où les différences d'âge sont trop importantes et où il y a beaucoup d'enfants, les plus âgés sont souvent en retard sur certains points (ils apprennent encore à lire à huit ans) et les plus jeunes sont confrontés à des choses trop compliquées qu'ils ne comprennent pas forcément. Mais pour nous, « Homeschoolers » étrangers, le problème ne se posait pas vraiment.

Calvin-Thomas — Quels conseils donnerais-tu à un futur participant ?
Sarah — Le plus important est de faire preuve de bonne volonté, de ne pas se faire une idée dès le premier jour, même si l’ambiance semble vraiment étrange. Il faut surtout poser des questions, demander de répéter ou demande des explications supplémentaires. Ici, ce n'est pas comme à l'école, vous avez l’avantage de pouvoir aller à votre rythme. Ensuite, il faut essayer de parler et de discuter avec tout le monde, chacun est intéressant, chacun à son propre point de vue. Si, dans les premiers temps, vous ne comprenez pas ce que l’on vous dit en anglais, il ne faut surtout pas hésiter à demander, il y aura toujours un moyen de comprendre… un simple sourire peut vous aider à attirera la sympathie de tout le monde. Les Américains sont très démonstratifs. Et ils restent souriants en toute circonstance. Si quelque chose vous paraît peu intéressant, essayez quand même de le faire. Au final, on peut être surpris.

Et pour finir, un dernier conseil : profitez de tout !

Pré-inscriptions ouvertes pour 2018. Nous contacter pour plus d'informations par e-mail :