Foire aux questions

Les réponses aux questions que vous vous posez.

Il convient, si l’on envisage de suivre un séjour Experiment, de s’informer le mieux possible sur les détails de ce programme. Cette FAQ a été conçue par l’équipe de Calvin-Thomas de manière à répondre à la plupart de vos questions. Si l’une d’elles reste sans réponse, n’hésitez à nous contacter, nous serons heureux de vous répondre.

Questions relatives à l’inscription

Quelles sont les conditions pour partir dans le cadre du séjour Experiment ?

Les participants doivent avoir entre 18 et 25 (en fonction du séjour), avoir un bon niveau d’anglais (voir ci-dessous), être étudiant et en bonne santé.

Combien de temps à l’avance faut-il s’inscrire ?

Le dossier complet du participant doit avoir été accepté entre 2 et 3 mois avant son départ.   

Questions relatives au niveau d’anglais

Quel niveau d’anglais faut-il pour pouvoir participer à un séjour Experiment (stage ou bénévolat) ?

Le niveau d’anglais requis varie suivant les formules.

  • Pour le séjour “Bénévolat en Afrique du Sud”, un niveau moyen est requis. Le participant doit pouvoir comprendre les consignes qu’on lui donnera et doit pouvoir s’exprimer de manière basique.
  • Pour le séjour “Stage USA”, un niveau soutenu est requis. Le participant aura plus de responsabilités, il devra faire preuve d’une certaine autonomie et devra communiquer (à l’oral et à l’écrit) avec les personnes de l’équipe dans laquelle il évoluera.
  • Pour le séjour “Bénévolat en Thaïlande”, un niveau d’anglais intermédiaire est requis.

Que faire si mon niveau d’anglais n’est pas bon ?

Nous recommandons aux participants dont le niveau d’anglais est moyen ou faible de s’orienter plutôt vers le bénévolat.

Dans la formule Bénévolat en Afrique du Sud proposée par Calvin-Thomas, il est possible de commencer son séjour par un mois de cours d’anglais.

À savoir : l’option “Cours d’anglais” peut être imposée à un candiat/participant si son niveau d’anglais est jugé trop faible.

Comment est évalué le niveau d’anglais ?

Après avoir complété son dossier, le participant passe un entretien (par téléphone ou par Skype). Cet entretien permet d’évaluer à la fois ses motivations et son niveau d’anglais.

Questions relatives au programme

Pourquoi partir en stage ou en bénévolat ?

Partir en stage ou en mission bénévole à l’étranger, c’est découvrir en profondeur un pays, une culture, pratiquer l’anglais et réaliser des progrès linguistiques importants. La participant acquiert également une expérience professionnelle, de l’autonomie. Son parcours (et son CV !) est valorisé. Humainement, l’expérience est riche, le projet ambitieux, axé sur l’humanitaire ou l’écologique.

Pourquoi les séjours Experiment ne sont-ils pas rémunérés ?

Les séjours Experiment se déroulent dans des associations à but non lucratif ou des organismes publics ou d’intérêt général. Ces structures ont besoin pour perdure de recevoir l’aide bénévole de jeunes adultes. En contrepartie, elle forme les bénévolles et leur permettent de réamser de rééls progrés (notamment en anglais).

L’expérience en Afrique du Sud, quant à elle, se rapproche vraiment d’une mission de type humanitaire.

Un séjour Experiment est-il un bon moyen d’améliorer son niveau d’anglais ?

Oui, ce séjour est parfait pour l’apprentissage de la langue, car le participant est en immersion complète pendant tout son séjour.

Il passe ses journées à travailler au sein d’une équipe anglophone et ses soirées et ses week-ends au sein d’une famille d’accueil avec laquelle il converse également en anglais.

Comment sont sélectionnées les structures professionelles sur place ?

Une recherche individuelle est effectuée pour chaque participant. Les organismes tiennent compte du profil du jeune, de son domaine d’activité, de son niveau d’anglais et de ses dates de séjour.

Les partenaires étrangers de Calvin-Thomas contactent sur place des structures américaines, sud-africaines ou thaïlandaises qui accueillent habituellement des bénévoles de leur propre pays, mais qui sont d’accord pour accueillir, à titre particulier, un stagiaire ou un bénévole français. L’immersion est donc complète et les contacts avec d’autres étudiants étrangers limités.

Y a-t-il un suivi sur place ?

Oui, que ce soit aux États-Unis, en Afrique du Sud ou en Thaïlande.

Calvin-Thomas correspond sur place avec l’organisme étranger qui a supervisé la recherche du stage ou du bénévolat ainsi que, si c’est le cas, la sélection de la famille d’accueil. Notre partenaire local reste disponible pendant le séjour du participant pour contrôler la conformité de la mission et des conditions et pour intervenir en cas de problème en cas de problème.

Quelle différence y a-t-il entre les séjours “bénévolat” et le séjour “stage” ?

Dans le cadre de la formule “stage”, les participants évolue dans un contexte clairement plus professionnel. Les responsabilités du stagiaire et les attentes de l’organisme sont supérieures.

Qu’entendez-vous par “stage” ?

Un “Stage” implique un contexte et une relation dans le travail plus professionnels. Le participant choisit le domaine d’activité dans lequel il souhaite évoluer (un domaine en rapport avec ses études et ses compétences).

Une fois sur place, le stagiaire observera son maître de stage, effectuera la mission qu’on lui aura confiée et effectuera des tâches précises (notamment administratives). Le stagiaire est plus autonome que le bénévole. Il est placé dans une situation.

Quels sont des exemples de postes déjà occupés dans le cadre du programme “bénévolat” ?

Calvin-Thomas a placé des bénévoles dans des secteurs assez différents les uns des autres : aide au reboisement en milieu urbain, construction de maisons pour les sans-abris, aide à des cinémas indépendants, action dans des centres sociaux (enfants en difficultés), projets écologiques…

Les postes sont susceptibles de varier énormément d’un étudiant à l’autre.

Questions relatives au logement

Comment est-on logé sur place ?

Les participants Experiment aux États-Unis et en Afrique du Sud sont logés en famille d’accueil.
Les participants en Thaïlande sont logés en résidence.
L’immersion dans les deux cas, est complète. L’intégration est plus profonde et la découverte du pays n’en est que meilleure.

Comment les familles sont-elles recrutées ?

Les familles d’accueil sont recrutées par notre partenaire sur place. Elles sont sélectionnées suite à une visite obligatoire et la vérification de leurs références.

De quel type de famille d’accueil s’agit-il ?

Il peut s’agir d’une famille avec deux parents et des enfants (de tout âge, qui vivent ou non à la maison), d’une famille monoparentale, d’un couple sans enfants ou d’une personne seule. Il n’existe pas de structure familiale type. Seule l’ouverture d’esprit et la motivation de la famille (structure d’accueil) compte.

Peut-il y avoir plusieurs Français dans la même famille ?

Non, il n’y a qu’un seul francophone par famille. La famille peut par contre accueillir un autre étudiant étranger (non francophone).    

Questions diverses

Peut-on choisir sa région de placement ?

  • Pour les séjours « Stage aux USA », les placements peuvent se faire dans l’état de Washington (à proximité de Seattle ou de Spokane), dans le Colorado ou sur la Côte Est (aux environs de Virginia Beach ou de Washington D.C.).
  • Pour les séjours “Bénévolat en Afrique du Sud”, ils se déroulent principalement dans la région du Cap.
  • Pour les séjours “Bénévolat en Thaïlande”, ils se déroulent xxxxxx.

Quand est-il possible de partir ?

Les départs sont possibles toute l’année (aux États-Unis comme en Afrique du Sud ou en Thaïlande).

Les billets d’avion sont-ils à ma charge ?

Oui, le participant doit lui-même se procurer ses billets d’avion.

Une fois que vous êtes accepté au sein du programme, Calvin-Thomas vous confirme vos dates de son séjour, ainsi que votre aéroport d’arrivée. Vous pouvez alors acheter vos billets. Calvin-Thomas vous recommande de passer par une agence de voyage spécialisée dans ce type de billet).

N’oubliez pas de confirmer au plus vite lors ses coordonnées de vol à Calvin-Thomas afin que les organismes finalisent la mise en place du séjour et que le coordinateur et/ou la famille d’accueil soit présent à votre arrivée à l’étranger.

Ai-je besoin de souscrire à une assurance ?

Une assurance est offerte à tout participant Experiment. Vous n’avez pas besoin de souscrire une assurance complémentaire.

Celle-ci couvre les frais médicaux et chirurgicaux, la responsabilité civile et les frais de rapatriement. La procédure de remboursement des frais est simple et comparable au système de sécurité sociale en France. Elle vous est expliqué en détail, par courrier, avant le départ.

Combien d’argent de poche faut-il prévoir ?

Nous conseillons environ 150€ à 200€ d’argent de poche par mois. Mais ce montant varie beaucoup d’un participant à un autre.

Quels repas sont prévus (inclus) dans le coût du séjour ?

Les petits-déjeuners et repas du soir sont en général pris dans la famille d’accueil. Ils sont donc inclus dans le coût du séjour.

Pour les repas du midi, il est possible d’emmener son “lunch bag” (pique-nique) qui sera préparé dans la famille d’accueil ou de manger sur place (le coût du repas sera alors à la charge du participant).

Comment se déplace-t-on sur place ?

Pour se rendre de la famille d’accueil à son lieu de travail, le participant prend en général les transports en commun.
Dans les grandes agglomérations, le trajet “Aller” peut prendre jusqu’à 1 h 30.

J’habite à l’étranger ou dans les DOM-TOM. Est-il possible que de participer à ce séjour ?

Oui. Dans la mesure ou l’entretien se passe par téléphone ou Skype et que le participant est chargé de réserver ses billets d’avion, il est tout à fait possible, si on ne demeure pas en France métropolitaine, de participer à ce programme (si tant est que l’on ait un passeport européen).
Les ressortissants non européens doivent se renseigner auprès des administrations compétentes pour vérifier les conditions d’entrée sur les territoires américains, sud africains et thaïlandais.