Foire aux questions

Les réponses aux questions que vous vous posez.

Avant de se lancer dans l’expérience au pair, il convient de s’informer le mieux possible sur les détails de ce programme. Cette “FAQ” a été conçue par l’équipe de Calvin-Thomas de manière à répondre à la plupart vos questions. Si l’une d’elles reste sans réponse, n’hésitez à nous contacter, notre équipe sera heureuse de vous répondre.

Questions relatives à l’inscription

Quel diplôme est nécessaire ?

Pour les États-Unis, un diplôme de fin d’études secondaires (Bac ou diplôme de niveau IV, BEP ou CAP) est nécessaire.

Pour les autres destinations, aucun diplôme particulier n’est requis.

Qu’entend-on par expérience avec les enfants ?

Il faut avoir fait du baby-sitting et/ou de l’animation hors famille, ou avoir travaillé en contact avec des enfants de 0 à 14 ans. Votre expérience en tant que baby-sitter devra avoir eu lieu soit sur une durée relativement longue (par exemple, baby-sitting chez des particuliers 1 ou 2 fois par mois sur plusieurs mois), soit de manière intensive sur une durée courte (par exemple, stage en crèche d’une semaine).

  • Pour les États-Unis, nous vous demanderons 3 lettres de référence : 2 d’entre elles devront avoir un lien direct avec la garde d’enfants dont une doit être en lien avec de la garde effectuée chez des particuliers. Vous ne pourrez vous occuper d’enfants en bas âge (de 0 à 2 ans) que si vous avez un minimum de 200 heures d’expérience dans ce domaine (et être qualifiée en tant qu’“Infant Care”).
    À savoir : les jeunes filles qualifiées “Infant Care” sont généralement placées beaucoup plus facilement en famille d’accueil. Cette qualification est particulièrement recherchée par les familles américaines (même par celles qui ont des enfants plus âgés). Calvin-Thomas encourage donc les candidates à mettre cette expérience en valeur dans leur dossier et, si cela est possible, à compléter leur parcours dans ce domaine (baby-sitting avec des enfants en bas âge).
  • Pour l’Australie, nous vous demanderons 2 lettres de références en lien avec la garde d’enfants (qui ne soient pas membres de votre famille).
  • Pour la Nouvelle-Zélande, nous vous demanderons 1 lettre de référence en lien avec la garde d’enfants (qui ne soient pas membres de votre famille).

Notez qu’au-delà de ces références minimum requises, vous pouvez ajouter à votre dossier autant de références supplémentaires que vous le souhaitez. Ces références supplémentaires pourront alors être complétées par des membres de votre famille ou non.

Quel est le niveau d’anglais requis ?

Un anglais de base est requis. Vous devez pouvoir comprendre et participer à une conversation courante et simple.

Dès votre arrivée, vous aurez besoin en effet de communiquer avec votre famille d’accueil mais le niveau d’anglais doit surtout être suffisant pour assurer la sécurité des enfants dont vous aurez la responsabilité (pouvoir gérer une situation d’urgence, contacter les secours, etc).
Un test de langue est donc requis dans le cadre du dossier pour évaluer votre niveau.

Les futures participantes au pair peuvent se préparer à l’entretien grâce à des cours en ligne spécifiques à la garde d’enfants en pays anglophones (tarifs à partir de 9,99 $).

Où a lieu l’entretien de sélection ?

Pour les États-Unis, Calvin-Thomas peut vous faire passer un entretien dans différentes villes de France.

Pour les autres destinations/programmes, l’entretien peut s’effectuer de visu ou par skype.

En quoi consiste l’entretien ?

  • Pour les États-Unis, vous passerez un test psychométrique écrit et vous aurez un entretien de motivation en anglais. L’objectif est de faire connaissance avec vous, d’évaluer votre niveau d’anglais, de mieux cerner votre personnalité, de vous conseiller et de répondre à toutes vos questions.
  • Pour l’Australie et la Nouvelle-Zélande, vous passerez un test d’anglais écrit (mais pas de test psychométrique).

Quelles dépenses faut-il prévoir avant le départ ?

Pour la formule “Au Pair États-Unis” :

  • 49€ de frais d’inscription,
  • 470€ de frais de placement (ou 385€ pour les anciennes au pair et les “Infant care”,
  • 144€ (tarif au 1er janvier 2019) de frais de chancellerie, à régler auprès de l’ambassade des États-Unis,
  • Pas de caution à prévoir,
  • Les frais de déplacement pour l’entretien en fonction de votre lieu de résidence ainsi que pour le rendez-vous à l’ambassade à Paris.

Pour la formule “Demi-Pair Australie” :

  • 49€ de frais d’inscription,
  • 660€ de “Deposit” (caution),
  • Forfait 3 mois de frais de placement : 3 250€ et 850€ les 4 semaines supplémentaires (optionnel) pour la formule “mini-pair” ou 3 850€ et 995€ les 4 semaines supplémentaires (optionnel) pour la formule “demi-pair”,
  • 365$ australiens (au 1er janvier 2019) de frais de chancellerie (à régler auprès de l’ambassade d’Australie),
  • 80$ australiens pour le New South Wales (démarche à effectuer une fois sur place avec l’aide de notre partenaire),
  • Vos billets d’avion.

Pour la formule “Au Pair Australie” :

  • 49€ de frais d’inscription,
  • 590€ le forfait de 16 semaines,
  • 110€ par mois supplémentaire de séjour,
  • 365$ australiens (au 1er janvier 2019) de frais de chancellerie (à régler auprès de l’ambassade d’Australie),
  • 80$ australiens pour le New South Wales (démarche à effectuer une fois sur place avec l’aide de notre partenaire),
  • Vos billets d’avion.

Pour la formule “Demi-Pair Nouvelle-Zélande” :

  • 49€ de frais d’inscription,
  • Un 1er versement de 660€,
  • Forfait de placement : 3 715€ les 4 mois de séjour (dont 3 avec cours) et 735€ les 4 semaines supplémentaires (optionnel),
  • Extension aupair en famille (sans cours) = 90€ par mois,
  • 208$ néo-zélandais (au 1er janvier 2019) de frais de chancellerie (à régler auprès de l’ambassade de Nouvelle-Zélande).

Quel est le meilleur moment pour s’inscrire ?

  • Pour les États-Unis, l’idéal est de commencer les démarches environ 4 mois avant votre première date de départ souhaitée. On aurait tendance à penser, au vu des exigences du programme (mise en place du dossier, entretien, vérification des lettres de références, recherche d’une famille, etc.) que plus vous vous inscrivez tôt, plus vous avez de chances d’être placée (et de l’être à temps) ; mais dans la mesure où certaines pièces du dossier (test de sélection notamment) ne sont valables que 12 mois, ce délai semble être un bon compromis pour envisager une participation aux dates souhaitées.
  • Pour les formules Demi-Pair Australie et Nouvelle-Zélande, le dossier doit être soumis et accepté au moins 3 mois avant votre date de départ souhaitée.
  • Pour la formule Au pair Australie, les démarches d’inscription et le départ peuvent être effectués et mis en place très rapidement (jusqu’à quelques semaines avant le départ) en fonction de votre profil et du nombre de familles “disponibles”.

Une fois ma candidature acceptée, quand puis-je espérer partir ?

  • Pour les États-Unis, nous vous demanderons, au moment de votre inscription — et en fonction de votre “première date de départ souhaitée” — de nous retourner votre dossier à une date précise. Si vous respectez cette date de retour et que le dossier est complet, ce dernier pourra être expédié aux USA dans les temps. À partir de là, notre partenaire recherchera pour vous une famille d’accueil.
    Calvin-Thomas ne peut garantir une date de placement, mais vous devez savoir que si tout est fait dans les temps et convenablement, il y a de fortes chances que votre candidature se mue en participation et que vous puissiez partir à temps. En raison des incertitudes liées à la date de placement, nous demandons à la candidate d’être disponible jusqu’à 3 mois minimum après sa “première date de départ souhaitée”.
    Rappel : les jeunes filles qualifiées “Infant Care” ont plus de chances d’être placées en famille d’accueil, et elles le sont plus rapidement.
  • Pour l’Australie et la Nouvelle-Zélande, le départ peut être garanti dans les trois mois qui suivent l’acceptation de votre dossier.

Un garçon peut-il s’inscrire à ce programme ?

  • Pour la formule “Au Pair États-Unis”, les partenaires de Calvin-Thomas rencontrent malheureusement trop de difficultés pour placer les garçons.
  • Pour les programmes “Au Pair Australie”, “Demi Pair Australie” et “Demi-Pair Nouvelle-Zélande”, c’est possible, mais sans garantie de départ.

Les garçons peuvent en revanche s’inscrire aux programmes Experiment (stages & bénévolat), Campus Access (études universitaires) ou Isilangue (cours en écoles de langues).

Je n’ai pas encore mon permis, puis-je m’inscrire ?

  • Pour les États-Unis, vous pouvez vous inscrire au programme, passer l’entretien et compléter votre dossier. Si vous êtes acceptée, votre dossier et votre candidature. Par contre, ne pourront être communiqués aux USA qu’après l’obtention de votre permis.
    En revanche, sachez que vous devez compter au minimum deux mois entre le moment où Calvin-Thomas communique votre dossier aux USA et la première possibilité de placement (autrement dit la “date de départ souhaitée”).
  • Pour l’Australie, le permis n’est pas obligatoire.
  • Pour la Nouvelle-Zélande, le permis n’est pas obligatoire.

Questions relatives au placement

Puis-je choisir ma région ou ma ville de placement ?

  • Pour les États-Unis, les familles peuvent résider n’importe où sur le territoire américain. Afin d’augmenter leurs chances de placement, nous demandons aux jeunes filles de rester flexibles quant à leur région d’accueil et de privilégier des critères tel que le nombre d’enfants à charge ou encore le “feeling” avec la famille.
    À savoir : les placements se font généralement à proximité de villes assez importantes avec la possibilité de suivre des cours en “University” ou en “College”.
  • Pour la formule “Au Pair Australie”, les placements se font sur la côte Est du territoire, généralement à 2-3 heures maximum d’une des plus grandes villes de la région (Sydney, Melbourne, etc.).
  • Pour la formule “Demi-Pair Australie”, les placements sont uniqument possibles dans la région de Sydney.
  • Pour la formule “Demi-Pair Nouvelle-Zélande”, les placements sont uniqument possibles dans la région de Wellington ou d’Auckland.

Puis-je choisir ma famille ?

C’est la famille — qui investit énormément dans le programme — qui choisit choisit son au pair.

Elle est guidée pour cela par les conseillers des organismes. Mais, en confectionnant un dossier à votre image, vous choisissez indirectement votre famille. La perception que cette dernière aura de vous et de votre personnalité (au travers de votre dossier — lettre de présentation, collage photos, références, etc. — et des contacts qu’elle aura eu avec vous par téléphone ou par Skype) sera en effet déterminante.

Les refus sont tolérés sous certaines conditions : famille avec enfant handicapé ou famille avec plus de 3 enfants dont vous aurez la charge ou bien famille imposant que ne parliez qu’en français.

Aurai-je droit à des vacances ?

  • Pour les États-Unis, vous avez droit à deux semaines de congés payés pendant l’année (dates à établir en fonction de l’emploi du temps de la famille).
    Vous aurez également un jour et demi par semaine de temps libre ainsi qu’un week-end complet par mois.
  • Pour l’Australie et la Nouvelle-Zélande, il n’y a aucune réglementation pour ce programme, mais le participant bénéficie généralement d’au moins une journée de libre par semaine.

Aurai-je le droit de travailler durant mon 13è mois sur place ?

Pour les États-Unis, votre type de visa ne vous donne pas le droit de travailler pendant votre 13è mois sur place. Ce mois supplémentaire vous offre par contre la possibilité de voyager.

Quel sera mon salaire ?

  • Pour les États-Unis, le montant de votre dédommagement s’élève à 195,75$ par semaine. En plus de la rémunération, vous serez logée, nourrie et blanchie.
    Cette rémunération est un “salaire” réglementé par le DoS (Département d’État américain). Ce dernier édite, au sujet de la déclaration de cette somme, un document intitulé “Weekly wage due to Au Pair program participants”.
  • Pour la formule “Au Pair Australie”, la rémunération s’élève à 7$ AUD/heure minimum.
  • Pour la formule “Demi-Pair Australie”, le dédommagement est d’au moins 120$ AUD / 20h de garde d’enfants. Cette somme n’est pas à déclarer.
  • Pour la formule “Demi-Pair Nouvelle-Zélande”, le dédommagement est d’au moins 70$ NZD par semaine.

Puis-je partir au pair avec un ami/une amie ?

  • Pour les formules “Au Pair États-Unis” et “Au Pair Australie”, vous pouvez vous inscrire au même moment, mais vous avez de faibles chance de partir à la même date, et de plus faibles chances encore d’être placée dans la même ville.
  • Pour l’Australie et la Nouvelle-Zélande, vous serez placés dans la même région et dans la même école de langues. Par contre, vos horaires de travail et vos quartiers de résidence ne seront pas nécessairement les mêmes.

Questions relatives à la formation

Dans le cadre du séjour, puis-je assister à des cours ? Si oui, lesquels et dans quelle école ?

  • Pour les États-Unis, les cours font partie intégrante du programme Au Pair. Ces cours sont obligatoires et doivent avoir un rapport direct avec la langue, la culture ou la civilisation américaine (par exemple, des cours d’anglais, de vocabulaire, histoire des États-Unis, etc.). Lors de votre placement, nous vous communiquerons des adresses d’établissements susceptibles de vous intéresser. Vous avez bien sûr la possibilité de rechercher une école de votre choix. Votre famille d’accueil prendra en charge vos cours à hauteur de 500$ US par an.
  • Pour la formule “Au Pair Australie”, aucun cours n’est prévu dans le cadre de ce programme. Si vous souhaitez prendre des cours sur place pendant votre temps, libre notez que vous ne pourrez en prendre que pendant 4 mois maximum (conditions du visa).
  • Pour la formule “Demi-Pair Australie”, les cours d’anglais font partie intégrante du programme : ils sont obligatoires. Le nombre d’heures de cours est de 15 ou 20 heures par semaine (au choix).
  • Pour la formule “Demi-Pair Nouvelle-Zélande”, les cours d’anglais font partie intégrante du programme. Ils sont obligatoires à raison de 3 mois minimum en début de séjour. Le nombre d’heures de cours est de 15 heures par semaine.

En quoi consiste le stage d’orientation pour le programme Au Pair Australie ?

Cette “orientation” de 2 jours inclue dans le cadre du programme à votre arrivée en Australie, assure votre accueil à l’aéroport, deux nuits d’hébergement ainsi que les petit-déjeuners en auberge de jeunesse où une équipe vous accompagne dans vos démarches administratives (obtention du “Work with Chidren Check”, ouverture d’un compte en banque, activation d’une carte SIM australienne, etc.).

À l’issue de votre “orientation”, vous rejoignez votre famille d’accueil. Ces sessions de formation sont dispensées à Sydney. Le coût de cette formation ainsi que le transfert de Sydney à destination finale sont pris en charge par votre famille d’accueil.


En quoi consiste le stage à New-York ? Le coût du stage est-il à ma charge ?

Le stage consiste en une formation intensive sur l’éducation, la sécurité et le développement de l’enfant aux USA.

Cette formation se déroule en plein cœur de Manhattan et comprend notamment une soirée interculturelle ainsi qu’une visite offerte de New-York. Pendant ces 4 jours à New-York, tous les frais sont pris en charge par la famille d’accueil (transferts aéroport/hôtel aller-retour, repas, hébergement, etc.).

Questions relatives à l’encadrement

Y a-t-il un suivi sur place ?

  • Pour les États-Unis, une fois par mois, un meeting est organisé par votre community counselor (délégué local). Cela vous permet de rencontrer les autres filles au pair de votre région, d’échanger des informations et d’aborder ensemble d’éventuels problèmes
  • Pour la formule “Au Pair Australie”, notre équipe partenaire échange avec vous sur skype dans la semaine suivant votre arrivée afin de s’assurer que tout se passe bien. Elle reste ensuite disponible tout au long du séjour.
  • Pour les formules “Demi-Pair Australie” et “Demi-Pair Nouvelle-Zélande”, vous êtes en lien quasi journalier avec notre partenaire sur place (puisque vous le côtoyer dans votre école de langues).

Que faire en cas de problèmes ?

  • Pour les États-Unis, notre partenaire dispose d’un large réseau de délégués locaux (community counselor) et régionaux (Area Coordinator). Ces délégués sont présents sur place pour faire respecter le contrat qui lie les familles et les jeunes filles au pair. En cas de problème, il ne faut pas hésiter à communiquer avec les différents représentants.
  • Pour la formule “Au Pair Australie”, notre partenaire reste disponible tout au long du séjour et reste en lien direct avec vous et la famille d’accueil pour intervenir en cas de difficultés ou de question. Il ne faut pas hésiter à solliciter son aide.
  • Pour les formules “Demi-Pair Australie” et “Demi-Pair Nouvelle-Zélande”, notre partenaire dispose d’une équipe dédiée aux demi-pairs au sein de l’école. Ces délégués sont présents sur place pour faire respecter le contrat qui lie les familles et les participants au pair. En cas de problème, il ne faut pas hésiter à communiquer avec les différents représentants.

Questions relatives aux démarches administratives

Qui s’occupe du visa ?

  • Pour les États-Unis, une fois que vous êtes placée, nous vous faisons parvenir tous les documents nécessaires à l’obtention de votre visa (DS-2019, I-901). Nous vous expliquons en détail, par courrier, la procédure de demande auprès de l’ambassade des États-Unis à Paris. Une fois votre rendez-vous obtenu, vous devrez vous rendre à l’ambassade des États-Unis à Paris afin d’obtenir votre visa. Aucune tierce personne ne peut se déplacer à votre place.
  • Pour l’Australie et la Nouvelle-Zélande, dès l’acceptation, Calvin-Thomas vous communique une “Marche à suivre” précise pour obtenir votre visa. Ces visas s’obtiennent en ligne et il n’est pas nécessaire de se déplacer.

Quelle est ma couverture médicale ?

L’assurance offerte par le programme couvre vos frais médicaux et chirurgicaux, la responsabilité civile et les frais de rapatriement.

> consulter le résumé de la police d’assurance USA

> consulter le résumé de la police d’assurance AVI Australie et Nouvelle-Zélande

La procédure de remboursement des frais est simple. Elle peut être comparée à la démarche mise en place par la Sécurité Sociale en France.

Les billets d’avion sont-ils à ma charge ?

  • Pour les États-Unis, les familles d’accueil prennent en charge les billets d’avion. Le transport est pris en charge depuis la France (plusieurs aéroports possibles : Paris, Toulouse, Marseille, Nice, Lyon, Bruxelles) jusqu’à New-York (lieu de votre formation), puis jusqu’à votre destination finale — à l’aller comme au retour (à condition de compléter votre contrat/votre année).
  • Pour l’Australie et la Nouvelle-Zélande, les billets d’avion sont à la charge des participants (à l’exception de l’éventuel billet Sydney – résidence de la famille pour le programme Au Pair Australie).

Quels sont mes devoirs et obligations ?

  • Pour les États-Unis, le programme au pair est codifié par le Département d’État américain qui édite un flyer “The Au Pair Exchange Program”. Ce flyer explique clairement le sens de l’échange au pair ainsi que les devoirs et les obligations de chacun.
  • Pour tous les pays, les devoirs et obligations des participants et des organismes sont clairement stipulés dans les “CGV” du programme, lesquelles sont communiquées avec le dossier d’inscription.

Les sommes que je perçois pendant mon séjour sont-elles imposables ?

Tous les participants au programme Au Pair se doivent de déclarer les sommes perçues si le gouvernement américain, australien ou néo-zélandais le leur demande. En revanche, les sommes perçues ne sont pas imposables en France mais uniquement dans le pays concerné.

Aux USA, la déclaration se fait en général au mois d’avril. Nos correspondants locaux peuvent aider les participants dans leurs démarches. Les jeunes filles peuvent avoir une petite somme à payer (voir les critères).

Ai-je besoin du permis de conduire international ?

Oui. Votre permis national n’est pas suffisant. Mais la démarche administrative pour l’obtenir est très simple et gratuite.

Pour obtenir ce permis international, rendez-vous sur le site du ministère de l’intérieur.

À savoir : le délai d’obtention d’un permis international est d’environ 2 mois, nous vous conseillons d’entamer les démarches d’obtention ou de renouvellement dès votre acceptation au programme. Vous pouvez également faire accomplir les formalités par un tiers. Il doit présenter en plus des pièces requises au dossier, une procuration établie sur papier libre l’autorisant à retirer le permis.

À savoir : dans certains États aux États-Unis, le permis international n’est pas suffisant. Dans tous les cas, nous vous conseillons, une fois sur place, de faire les démarches nécessaires à l’obtention du permis de conduire américain.

Si je suis un étranger résidant en France, puis-je partir au pair ?

Pour les États-Unis, deux cas se présentent :

  • soit vous avez une carte de séjour valable 1 an : dans ce cas, vous ne pourrez obtenir un visa pour les États-Unis que dans votre pays d’origine. Vous devrez donc vous inscrire auprès du correspondant EurAupair de votre pays d’origine.
  • soit vous avez une carte de résident valable 10 ans : dans ce cas, vous pouvez vous inscrire à notre programme et obtenir un visa depuis la France

Pour l’Australie et la Nouvelle-Zélande, il vous revient de vérifier votre éligibilité à l’obtention d’un visa “Work and Travel” en fonction de votre pays d’origine/de résidence si vous n’êtes pas ressortissant français.

Pourquoi choisir Calvin-Thomas ?

Nous vous invitons à consulter la page suivante qui met en avant les points forts de notre organisme.